samedi, mars 18, 2006

Top actualité


Le numéro 1 Infos de cette semaine est une nouvelle insolite intitulée Et coule la bière!

Le numéro 1 d'Arts et Culture, Beyoncé Knowles embarrassée, touche encore les fesses d'une Star [soupir] et a tiré 3 fois plus que le numéro 1 Infos (encore une fois). Elle a été mise en ligne le 10 mars et n'a pas été détrônée par «Normand Brathwaite raccroche son micro» qui est demeurée numéro 2.

La nouvelle qui m'a profondément fait réagir concerne notre gouvernement provincial qui favorise l'infiltration du privé partout, bientôt même dans les ZEC (Zone d'exploitation contrôlée).

Après le mont Orford, au tour des ZEC

Si on ouvre la porte au privé dans les ZEC, que vont devenir ces zones? Jusqu'où le privé ira-t-il dans son développement pour favoriser le tourisme. Quand on sait que nos réserves fauniques provinciales sont déjà un assez bel échec de protection de la faune, puisqu'on y a coupé une bonne partie de la forêt, peut-on faire confiance au gouvernement libéral et au privé pour gérer nos ZEC?

Beaucoup de ZEC étaient des clubs privés inaccessibles au public avant que le gouvernement ne nationalise ces zones. Il fallait donc avoir un oncle ou un ami membre d'un club à défaut de l'être soi-même pour accéder à ces endroits. Aujourd'hui, n'importe qui peut se présenter au poste d'accueil et payer un droit de passage pour profiter des routes qui mènent au coeur de la forêt. Va-t-on revenir à une forme de club privé? Certaines ZEC vont-elles devenir des espèces de Mont-Tremblant embourgeoisé où l'on saccage la nature pour plaquer des installations dépersonnalisées où la nature n'est qu'un accessoire, un décor?

Ma zone de prédilection pour mes activités en forêt est au Saguenay-Lac-St-Jean. Juste là, on compte 10 ZEC (voir carte). Je suis donc inquiet de ce qu'on va y faire.

1 commentaire:

CrippledVoice a dit...

Je crois fortement que la privatisation dans n'importe quel domaine va affaiblir notre belle province.

Ce dossier du Mont-Orford me touche beaucoup parce que je viens de Magog, qui est aux portes du Mont-Orford.

Depuis l'élection de Marc Poulin, le maire de Magog, il y a beaucoup trop de condos et d'habitations de résidenses secondaires qui se font construire parce que la maire veut faire de l'argent avec le tourisme et les riches qui s'installent dans la région du lac Memphrémagog, comme entre autres; en extrême, Donald Sutherland et Silvester Stallone.

Tout ça détruit notre belle région boisée et montagneuses des Cantons-de-l'Est, si belle à mes yeux. J'ai peur de revenir dans dix ans et de constater qu'il n'y a plus d'arbres et plus de vue sur le lac ou la montagne à cause de ces habitations.

Que ce passe-t-il avec nos dites élites?