lundi, novembre 26, 2007

Le Herbert en moi

Mon sang irlandais semble refaire surface puisque non content d'aimer la bière noire et le whisky, je découvre avec autant de joie la musique traditionnelle irlandaise et écossaise. Ça me frappe de voir le nombre de chansons qu'ils ont composées pour leur libération. C'est vrai que nous n'avons pas été oppressés autant et aussi longtemps qu'eux, mais avons-nous une seule chanson de libération connue dans la francophonie canadienne? Il faut croire qu'on est bien avec l'occupant.

Deux vidéos sur youtube.

Seven Drunken Nights chantée par The Dubliners, illustrée par une animation amusante. Une chanson à boire, évidemment.



Si vous avez vu le film de Ken Loach, The Wind that Shakes the Barley, Darach Ó Catháin chante ici le classique en irlandais, vraiment touchant. On a l’impression d’entendre les échos lointains et plaintifs de la civilisation celte.

2 commentaires:

Simon Dor a dit...

"Il faut croire qu'on est bien avec l'occupant."

Bah, je pense plutôt que c'est que nous ne sommes pas si "occupés" que ça.

Antoine a dit...

Ben, depuis 1760, on n'a pas eu que des fleurs de la part des Anglais, même si évidemment notre relation a été mille fois moins tendue que celle des Irlandais avec les Anglais. Depuis ce temps, que nous ayons eu ou non des chansons de rébellion, rien n'est resté comme dans la musique folklorique celtique, nous n'avons pas de répertoire connu de tous les Québécois. Par exemple comment se fait-il que nous n'ayons pas plusieurs chansons sur la Conquête? Pour un événement semblable, les Irlandais en auraient très certainement.