mardi, décembre 16, 2008

La meilleure critique de l'année


Le Parfum des poulpes
Un film que j'ai vu

Une critique d'AKL

(Merci de pasticher tous les mauvais de ce monde)

12 commentaires:

Jason Béliveau a dit...

J'avais lu cette critique du Parfum des poulpes au moment de sa parution; j'ai tout d'abord cru que c'était une blague, du genre « je vais faire ma critique en haiku ».

Je crois encore que c'en est une, mais je suis de nature naïve.

En vérité, j'y pige que dalle. Quelqu'un peut éclairer ma lanterne?

Antoine a dit...

C'est une blague c'est évident. À mon avis ça se moque surtout des courtes critiques qu'on retrouve dans les quotidiens (et même certains hebdos à certaines époques) et qui sont bien souvent mal écrites. Ensuite ça se moque un peu du cinéma qui se veut très marginal et auquel le spectateur ordinaire ne comprend rien. Le faux critique fait ici partie de ce monde ordinaire, il essaie de faire son travail intelligemment... mais sans succès. Je ne pense pas qu'il y ait rien de sorcier là-dedans, il a seulement jeté quelques idées pêle-mêle de fond et de forme.

Jason Béliveau a dit...

Je trouve que ça fait beaucoup pour un type qui n'écrit rien de transcendant le reste du temps. Bref. Il m'a eu.

On s'entend par contre pour dire que la critique de Milk est insultante au minimum.

Sean Penn qui s'enfile Harvey Milk?

Antoine a dit...

Ouch! Il garde peut-être sa transcendance pour d'autres projets. La critique de Milk est affligeante.

Simon Dor a dit...

J'ai cru que ce n'était pas une vraie critique d'Aleksi K. Lepage. Avez-vous vu son nom signé quelque par "d'officiel"?

Yvan a dit...

Il signait dans La Presse et Le Nouvelliste jusqu'à récemment.
Pour qui est familier avec son blogue Les vidanges,cette critique des Poulpes est du Zhom pur jus assez inspirée je trouve.
Zhom est un peu beaucoup
l'antithèse "provoc" d'Aleksi K. le journaliste.
Puis ya l'homme qui semble différent des 2 premiers.
Un être complexe à l'humour particulier que j'aime à découvrir.

La critique de Rioux est poche,
mais poche...Affligeante en effet.Quasiment pire que
Mickey le mec, c'est tout dire.

Simon Dor a dit...

C'est vrai que j'ai pas été clair, mais je voulais dire, signé à cette critique particulière et quelque part d'officiel. Je doute que ce soit réellement un de ses textes.

Antoine a dit...

Ah ben ça c'est une autre question... Si on se fie à ce qu'il écrit sur son espace Zhom, il est très bien capable d'avoir pondu ce texte. De plus c'est là qu'il en faisait la promotion et que je l'ai remarqué.

Simon Dor a dit...

Mais comment savoir que le blogue Le jour des vidanges est le sien?

Yvan a dit...

En le lisant régulièrement.

Yvan a dit...

One thing leads to another.
Bonne Année grand nez.

Antoine a dit...

Bonne année!