mercredi, décembre 17, 2008

Buttinskies running around

Je ferai comme un certain chroniqueur populaire du JdeM qui pour renforcer son propos et éclairer la clientèle cible du tabloïd n’hésite pas à recourir aux nombreux classiques du cinéma, tel Scarlett Empress pour parler de la couleur de la margarine ou Pather Panchali afin de traiter du port du kirpan dans les écoles.

J’ai commencé cette semaine la comédie His Girl Friday de Howard Hawks. Voyez l’ironie de l’avant-propos.


It all happened in the « Dark ages» of the newspaper game – when to a reporter «getting that story» justified anything short of murder. Incidentally you will see in this picture no resemblance to the men and women of the press of today. Ready? Well, once upon a time…

À un certain moment, Hildy Johnson (Rosalind Russell) explique à son ex (Cary Grant) pourquoi elle veut sortir du monde du journalisme (tiré des sous-titres) :

A journalist?


What does that mean?


Peeking through keyholes, chasing fire engines, waking people up in the middle of the night to ask questions, stealing pictures off old ladies? I know all about reporters. Buttinskies running around with no money, and for what?


So a million people will know what’s going on. Why, I…


(Voyez la citation exacte à la première minute de l’extrait sur youtube)


Heureusement, aujourd’hui ça n’existe plus.


Aucun commentaire: